Rédiger pour le web avec le Markdown

Le Markdown est un langage dont la syntaxe légère permet de structurer du texte afin de le publier directement sans balises ou instructions de formatage apparentes.
Lorsqu’on écrit du contenu, on voudrait pouvoir suivre le fil de ses idées et organiser son texte sans perdre de temps. Le Markdown, inventé en 2004 par John Gruber, ne nécessite pas de rédiger d’innombrables balises ou de faire appel à des menus à rallonge pour créer une simple liste à puces.

  • Par exemple, le système de titres en Markdown est très simple et fonctionne avec le caractère dièse :

# titre H1
## titre H2
### titre H3

  • Les liens s’écrivent selon la manière suivante:

[texte](https://www.qwant.com)
http://github.com – automatic!

Du texte au HTML

Le plus grand point fort du Markdown est qu’il est traduisible directement en HTML. Effectivement, en plus d’être un langage à part entière, le Markdown est aussi un programme écrit en Perl qui opère la conversion du texte clair vers le HTML. Ceci en fait un outil idéal pour les acteurs du web qui écrivent souvent des articles ou de la documentation. De nombreux blogueurs le considèrent comme un outil incontournable ! Tant mieux, il a déjà été intégré à de nombreuses plateformes.
Par exemple dans WordPress, à l’aide d’un simple plugin, on peut directement rédiger des articles en Markdown. Les principaux éditeurs de texte sont aussi capables de l’interpréter, que ce soit nativement ou à l’aide de packages (Notepad++, Sublime etc).

Un développement Open Source

Depuis sa création, Gruber n’a pas apporté de modifications à ce langage. Toutefois, c’est la résilience qui fait la force des projets Open Source, et il a été repris et amélioré notamment par Github qui a créé le « Github Flavored Markdown ». La documentation de Github a été créé entièrement en Markdown :
Image pre?sentant des exemples Markdown: Titre H1, texte en gras, italique, lien, liste a? puces
On peut aussi créer des présentations très facilement avec le Markdown à l’aide de Marp, un logiciel open source (et aussi avec Deckset, mais uniquement sur Mac OS). Simple et efficace:
"la fene?tre principale de Marp, ou l'on voit sur la gauche le Markdown et sur la droite la pre?sentation correspondante

Les inconvénients du Markdown

Il est difficile de trouver des inconvénients au Markdown. Certains diront que c’est un outil dont on peut se passer facilement, et que les logiciels de traitement de texte sont déjà suffisament complets. Toutefois, on peut reconnaître que les nombreuses versions de Markdown, la quantité impressionante d’outils et de packages à disposition peuvent effrayer et obscurcir les avantages de ce langage.
Un seul moyen de se faire une idée : essayer le markdown sur Stackedit ! 
Rédigé par Edouard Paumier

Laisser un commentaire

Bouton retour vers haut de page