Penser le design d’interfaces pour la réalité augmentée et la réalité virtuelle

La réalité augmentée et la réalité virtuelle connaissent un essor important. Ses usages ne se cantonnent pas aux jeux vidéos. Les acteurs du e-commerce y voient de nouvelles opportunités de développement. On assiste à la démocratisation croissante des casques de réalité virtuelle et l’amélioration des performances des smartphones et des tablettes. Cependant, le développement et le design d’interfaces pour la réalité augmentée (AR) et la réalité virtuelle (VR) reste lent. Dans le domaine du design, de nouvelles contraintes apparaissent.

femme portant casque réalité virtuelle

Les outils de design AR/VR restent rares, les machines, très coûteuses.

Avant de se poser la question de la conception d’interfaces AR/VR, il faut se poser la question du « comment ? ». En effet, le prototypage d’outils de réalité virtuelle et augmentée est différent. Il peut difficilement être réalisé avec les outils et procédés classiques de conception (suite adobe, invision,…). Par dessus tout, il est souvent nécessaire de disposer d’un ordinateur et d’une installation assez puissante pour pouvoir tester les prototypes.

De plus, il est également difficile pour les designers de trouver des sources d’inspiration et d’information fiables sur les bonnes pratiques AR/VR à respecter, tant ce domaine d’expertise reste à explorer. Là où les bonnes pratiques en design d’interfaces web et mobile sont bien documentées, le domaine de l’AR/VR en est encore à ses balbutiements. Heureusement, avec les premiers succès grand public de l’AR gâce à des applications comme « Pokémon-go », les choses évoluent.

Quelles méthodes de travail pour le design d’interfaces AR/VR ?

Tout d’abord, dans la mesure où ce secteur est encore peu développé, laissez place à l’expérimentation. Il y a de grandes chances que vos premières interfaces AR/VR soient tout sauf intuitives, même si vous êtes expérimenté en design d’interfaces web/mobile. Il ne faut surtout pas aborder la conception d’une appli AR/VR avec les procédés habituels, au risque même de mettre en danger l’utilisateur. Avec l’immersion dans la réalité virtuelle, les maux de têtes apparaissent vites et des animations qui peuvent paraitre riches et avoir beaucoup d’intérêt sur un site web peuvent, au contraire, devenir indigestes transposées en AR/VR. Privilégiez donc la sobriété.

N’oubliez pas également que vous travaillez en 3 dimensions : les wireframes classiques sont souvent inadaptés pour penser un design efficace en réalité virtuelle. Si vous voulez une expérience immersive, des designers ont par exemple expérimentés le wireframing en 3D.

L’AR et la VR vont toujours plus se démocratiser dans les années à venir. L’intérêt pour ce secteur tant du côté des utilisateurs que des entreprises est grandissant. Il est donc intéressant pour un designer de s’y pencher. Les outils de prototypage et de design ainsi que les grandes tendances commencent à émerger.

Rédigé par Florian Mihajlow

Sources :

https://hackernoon.com/the-design-process-in-vr-ar-and-mr-b34b2247520f

http://www.webdesignertrends.com/2017/09/realite-augmentee-tendances/

http://www.vanschneider.com/the-wild-west-of-virtual-reality-with-timoni-west

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

treize + trois =

Bouton retour vers haut de page