TAO : la technologie va-t-elle remplacer les traducteurs humains ?

 

apprentissage-machine

Traduction automatique et traduction assistée par ordinateur : quelles différences ?

La traduction automatique est générée par un logiciel spécifique et basée sur un dictionnaire alimenté par les utilisateurs. L’outil le plus utilisé est un poids lourd en la matière : Google Translate. La traduction automatique peut s’avérer pertinente dans la compréhension générale d’un texte par exemple.
La traduction assistée par ordinateur (TAO) est quant à elle un outil puissant pour les traducteurs professionnels. Elle leur permet de réutiliser les traductions déjà réalisées en les stockant dans une base de données spécifique.
Les outils de TAO aident ainsi à améliorer la cohérence des traductions et à correspondre aux style et besoins du client. La TAO permet aux traducteurs humains d’économiser de l’argent, du temps et de gagner en qualité. Les logiciels de TAO les plus courants sont SDL Trados, OmegaT, MemoQ et DejaVu.

Les outils de traduction assistée par ordinateur, comment ça marche ?

Les outils de traduction assistée par ordinateur sont des plateformes opérationnelles combinant plusieurs applications de gestion de supports multilingues. Les textes source et cible sont affichés côte-à-côte. Le texte source est extrait sous forme de segments, correspondant à des phrases, afin que le traducteur puisse se concentrer sur les éléments à traduire et modifier la typographie pour plus de confort. Le texte cible adoptera automatiquement le format du texte source.
Les traductions déjà réalisées sont ajoutées à des dictionnaires multilingues et interactifs et sont progressivement sauvegardées dans des bases de données intégrées. Le traducteur doit ensuite vérifier si la traduction suggérée par le logiciel correspond au segment source et peut modifier ou valider la traduction.
Intéressé(e) par la TAO ? Jetez un coup d’œil à l’interview de notre expert Gaëtan Chrétiennot, sur le blog du Master TCLoc.

Avantages et inconvénients de la traduction assistée par ordinateur

Les outils de traduction assistée par ordinateur garantissent la cohérence terminologique tout au long du texte (lorsque des phrases ou termes similaires apparaissent plus tard dans le texte) et contribuent à réduire les erreurs. Les suggestions grammaticales et orthographiques pré-traduites permettent aux traducteurs humains de réduire le temps de frappe. L’utilisation d’outils de TAO est particulièrement pertinente dans la traduction de documents techniques, tels que les contrats et documents financiers, car ces derniers contiennent de nombreuses répétitions.
Néanmoins, les outils de TAO sont à éviter dans le domaine littéraire, car ils ne permettent pas de gérer les différents sens cachés derrière chaque mot ou phrase et les variations de vocabulaire que ce domaine exige. De plus, la traduction de références culturelles, de jeux de mot et d’humour est un travail de création, que les machines ne sont pas encore capables de réaliser. Ce type de textes requiert le travail d’un traducteur humain, doté d’une solide connaissance de la culture cible.
Les outils de TAO améliorent ainsi la qualité de la traduction et permettent aux traducteurs humains de gagner du temps sur chaque projet, et de respecter plus facilement des délais de plus en plus serrés, et de se concentrer sur le travail de traduction plutôt que sur la gestion des formats ou des erreurs.

Alors, si les outils de TAO sont si efficaces, seront-ils capables de remplacer les traducteurs humains dans quelques années ?

Difficile de prédire l’avenir, mais il est clair que ce ne sera pas demain la veille que les machines auront pris le pas sur les traducteurs humains. En effet, les outils de TAO ont été pensés pour aider les traducteurs, et non pas les remplacer. Ils ne peuvent pas être efficaces sans le travail du traducteur humain. La machine a besoin de l’humain, et vice versa.
Les traducteurs freelance doivent faire face à la chute des prix par projet et par mot. Cependant, leurs revenus ne sont pas près de diminuer : pendant que le prix par mot baisse, la productivité des traducteurs augmente, et ce grâce aux outils de TAO. Pour autant, les traducteurs n’auront pas moins de travail : ils pourront même travailler plus grâce aux outils de TAO, qui leur permettent de traduire 4 000 mots par jour, soit le double de mots de ce qu’ils pouvaient traduire sans l’aide de la TAO !

Être ou ne pas être au XXIème siècle, telle (n’est plus) la question

Aujourd’hui, les outils de TAO sont utilisés par tous les fournisseurs de services linguistiques et les traducteurs freelance afin d’améliorer la qualité de leurs traductions et leur productivité. Et il ne fait aucun doute que ces logiciels seront amenés à se populariser.
Pour en savoir plus sur les dernières tendances en traduction et localisation, n’oubliez pas d’aller faire un tour sur notre blog et de suivre l’actualité du Master CAWEB sur Facebook !

Rédigé par Aurore KOEFFER

Laisser un commentaire

Bouton retour vers haut de page