La formation continue pour les professionnels des langues : quid du diplôme ?


Article écrit par Rita Pang

Traduit de l’anglais par Léa Bodénan

Du 1er au 3 octobre 2019 a eu lieu l’événement annuel organisé par Proz.com à l’occasion de la journée internationale de la traduction. Des dizaines de professionnels de la langue y ont animé des débats sur des sujets en lien avec l’industrie de la traduction. Ils ont également pu partager leurs expériences personnelles et répondre à diverses questions. Rita Pang est une ancienne étudiante diplômée du Master TCLoc. Lors d’une conférence, elle a évoqué les avantages de la formation continue pour les professionnels des langues. Vous avez manqué cette conférence et songez à vous lancer dans un programme d’études supérieures ? Cet article est pour vous !

Les avantages de la formation continue

La formation continue comprend une large gamme de programmes de formation post-secondaires. C’est un domaine en croissance fulgurante dans le monde entier. Nombreuses sont les raisons pour lesquelles beaucoup de traducteurs, interprètes et rédacteurs techniques font le choix de suivre de telles formations. En plus de pouvoir obtenir de nouvelles qualifications ouvrant des portes vers d’autres opportunités professionnelles, c’est également l’occasion de se créer un réseau et d’échanger avec d’autres professionnels du même domaine. À terme, cela peut vous permettre de stabiliser vos revenus. En tant qu’indépendant, souligne Rita Pang, on traverse souvent des périodes creuses ou très intenses, qui sont difficiles à anticiper. Il est tout à fait naturel de vouloir stabiliser ses revenus.

Que vous choisissiez de retourner à l’université pour effectuer un programme d’études, de suivre des cours en ligne (sur Proz, Udacity ou bien Udemy), ou d’obtenir des certifications telles que celle de l’ ATA (American Translators Association), il existe de nombreux moyens de développer votre éducation pour acquérir de nouvelles qualifications et mieux répondre à la demande du marché.

Les facteurs à prendre en compte dans le choix d’un programme d’études supérieures

Rita a d’abord longuement cherché le programme qui correspondait le mieux à ses besoins et ses attentes. À l’aide de divers canaux, elle s’est mise en quête de formations à temps partiel à des prix raisonnables permettant d’acquérir des compétences uniques, ou des cours situés là où elle souhaitait travailler une fois son programme d’études terminé (au Canada et à Hong-Kong). « Il est absolument crucial de bien réfléchir à l’endroit où vous voulez travailler après votre formation, ainsi qu’à la pertinence de vos nouvelles compétences là où vous souhaitez travailler. De plus, il est essentiel que vous contactiez les coordinateurs de la formation et des personnes qui en sont diplômées, afin d’obtenir plus de précisions. J’ai personnellement pris contact avec plusieurs diplômés et membres de la faculté via LinkedIn, et ai pu recevoir d’excellents conseils. »

Cependant, si vous êtes un professionnel expérimenté, vous devez prendre en compte d’autres paramètres avant d’entreprendre une nouvelle formation. D’abord, demandez-vous si un diplôme est absolument nécessaire pour atteindre vos objectifs financiers et professionnels. « Ai-je vraiment besoin d’un diplôme pour prouver que je suis apte à traduire, notamment après 9 ans d’expérience et de retours de la part de mes clients ? Pour ceux qui débutent tout juste dans le domaine, cependant, un diplôme pourrait être un vrai plus. « En gardant tout cela à l’esprit, demandez-vous si vous saurez faire preuve de constance dans votre programme d’apprentissage, et si vous pouvez éventuellement vous permettre de mettre entre parenthèses votre carrière pendant quelque temps. Essayez d’examiner chaque paramètre avant de vous engager dans une formation ! »

La formation continue avec le Master TCLoc

À la fin de sa conférence, Rita a fait la liste des bénéfices tirés de sa formation au Master TCLoc à l’Unversité de Strasbourg :

  • Ce Master offre une formation en localisation, traduction, et rédaction technique.
  • Il comprend une formation aux logiciels et aux langages informatiques (HTML, CSS, PHP). Ces derniers peuvent être utiles aux traducteurs travaillant dans la publication assistée par ordinateur.
  • C’est une formation à temps partiel à distance, et dispensée entièrement en anglais (il n’est pas nécessaire de parler français).
  • Les étudiants créent des liens avec des personnes ayant des intérêts similaires venant de différents pays, grâce à des cours dispensés en petits groupes.

Cependant, se lancer dans un nouveau programme d’apprentissage comporte de vrais défis. « Il est difficile de répartir son temps entre le travail et les études. Cela peut être extrêmement stressant, et se tenir à son planning d’apprentissage est loin d’être simple. Le programme du Master TCLoc s’effectue à distance, et requiert une grande discipline. Il faudra arrêter de procrastiner, et vous devrez potentiellement modifier vos habitudes sociales. Tout est une question d’équilibre, vous devez être bien organisé et considérer cela comme un vrai travail ! »

Si l’idée de suivre une formation dans le domaine de la communication technique et de la localisation vous intéresse, et que vous avez des questions au sujet du programme du Master TCLoc, n’hésitez pas à parcourir leur site web et à prendre contact avec les coordinateurs du Master afin d’obtenir plus de renseignements ! Vous pouvez également regarder l’interview de Rita Pang sur notre chaîne YouTube, ou lire son précédent article sur le blog du Master CAWEB.

Bouton retour vers haut de page