Rédaction technique et optimisation du référencement naturel pour les moteurs de recherche : six conseils pour augmenter les ventes et réduire les coûts

solutions marketing de contenu sm, optimisation référencement naturel

L’optimisation du référencement naturel pour les moteurs de recherche (SEO) est le processus qui consiste à augmenter le nombre de visites d’un site Web en appliquant les bonnes pratiques qui aident à faire apparaître votre site Web en haut dans les résultats de recherche organique pour les mots-clés et les expression ciblées sur les moteurs de recherche tels que Google, Bing, et Yahoo. Plus vous arrivez en haut de la page dans les résultats de recherche organique (naturelle ou non payante), plus il y a de chances que les gens cliquent sur le lien vers votre site Web. Ainsi, le but de l’optimisation d’un site Web pour la recherche organique est d’augmenter le nombre de visites d’un site. Cela permet ensuite de transformer les visiteurs en clients, ou de les aider à résoudre un problème afin qu’ils n’aient pas à appeler le support technique.

Au cours des cinq dernières années, le référencement est devenu très complexe et aussi très technique. Les moteurs de recherche continuent d’affiner et de faire évoluer leurs algorithmes pour lutter contre les stratégies dites « black hat SEO« . Pour plus d’informations sur les dernières mises à jour des algorithmes Google, assurez-vous de lire l’article intitulé How to Make BERT (Google’s Latest Algorithm Update) Your Best Friend.

3 mars 2020 : En ligne via Livestream – Cours SEO gratuit de 90 minutes.

Les rédacteurs techniques ont besoin de comprendre les bases du SEO

Êtes-vous un rédacteur technique ? Et si oui, avez-vous entendu parler de TCLoc ? Il s’agit d’un Master dédié aux professionnels, orienté vers la communication technique et la localisation, au sein de la Faculté des langues de l’Université de Strasbourg en France. Spécialement conçu pour les traducteurs et les rédacteurs techniques qui souhaitent faire avancer leur carrière, ce programme de Master en un an en enseignement à distance est enseigné entièrement en anglais par des experts.

C’est le premier diplôme en Europe à combiner à la fois un diplôme de Master et un certificat international Tekom de « Professionnel en Communication Technique (tekom) ». Je suis très fier de faire partie de ce programme en tant qu’enseignant pour le content marketing et le SEO.

Dans le cadre de ce cours, j’enseigne aux étudiants du monde entier comment appliquer les meilleures pratiques SEO au contenu qu’ils développent. D’après les retours que je reçois de la part de ces étudiants, les rédacteurs techniques et les linguistes ne sont malheureusement pas souvent impliqués dans les démarches de SEO d’une entreprise. Je trouve cela assez ironique puisque ce sont ces personnes qui développent et traduisent le contenu qui est censé être trouvé sur Google et d’autres moteurs de recherche. Surtout dans les grandes entreprises, les équipes semblent cloisonnées. Les départements impliqués dans le développement du contenu du site Web ne se soutiennent pas mutuellement lorsqu’il s’agit de développer un contenu optimisé pour les moteurs de recherche. Réussir une stratégie de référencement dépend de la façon dont les différents départements et équipes interagissent les uns avec les autres. Cela nécessite donc un réel travail d’équipe.

L’optimisation pour les moteurs de recherche est un travail d’équipe

Le succès de l’optimisation pour les moteurs de recherche exige une équipe forte composée :

  • d’un manager SEO, qui pilote le processus, assigne les tâches aux différents membres de l’équipe, analyse les données recueillies, rédige des rapports à la direction, etc.,
  • de créateurs de contenu, qui se chargent de créer un contenu de la meilleure qualité possible en plus d’être optimisé pour la recherche naturelle,
  • de linguistes : soucieux du référencement, ils doivent s’assurer que les mots-clés cibles ne sont pas simplement traduits, mais plutôt « transcréés » et intégrés de façon réfléchie au contenu traduit. L’article « International Search Engine Optimization Transcreation is Key » contient des informations supplémentaires et en dit plus sur bonnes pratiques de ce domaine,
  • d’experts en réseaux sociaux, qui peuvent aider à la promotion du contenu, attirent plus d’abonnés et gèrent ces communautés en ligne,
  • et enfin d’un Webmaster, qui peut aider dans le design et les aspects techniques de la stratégie SEO globale.

Augmentez votre chiffre d’affaire et réduisez vos coûts grâce au référencement

Étant donné que vous fournissez probablement déjà du contenu de support de produits ou de services, l’application des principes et des bonnes pratiques de référencement permet non seulement d’augmenter les ventes, mais aussi de diminuer le nombre d’appels vers le service client, ce qui entraîne par conséquent des économies considérables. Supposons que le coût moyen d’un appel du service client dans votre entreprise coûte 30€. Si vous réduisez le volume d’appels entrants mensuels de 500, vous pourriez faire économiser 15 000€ par mois à votre entreprise.


Comment s’impliquer dans ce processus ? Je vous recommande de vous concentrer sur les six domaines suivants :

  1. Créer du contenu marketing ciblé

  2. Livrer le contenu au bon format

  3. Réutiliser le contenu dans différents formats

  4. Incorporer des mots-clés dans votre contenu

  5. Créer du contenu facilement indexable par les moteurs de recherche

  6. Création de systèmes d’aide optimisés pour la recherche en ligne

Discutons de ces options plus en détail :

1. Créer du contenu marketing ciblé

L’Inboud marketing implique la création de contenu de bonne qualité, l’application de pratiques de SEO telles que la recherche de mots-clés et la promotion du contenu à l’aide des médias sociaux. En tant que responsable de communication technique, la connaissance approfondie de vos produits et services vous rend indispensable à la création du contenu marketing.

Un bon contenu marketing vise à résoudre les problèmes et à susciter l’intérêt et non pas à vendre. Commencez donc par la fin : qui est votre public ? Quel genre d’information vos clients ont-ils besoin de connaître ? Quels sont les principales raisons des appels au service clientèle ? Quelles sont les tendances dans votre industrie ? Collaborez avec votre équipe marketing pour voir s’il manque du contenu pour ces questions et comment vous pouvez contribuer à y remédier.

2. Diffuser du contenu au bon format à votre public cible

Après avoir effectué une analyse visant à repérer les manques de contenu, réfléchissez aux formats que vous utilisez pour diffuser le contenu et aux meilleurs moyens d’atteindre votre public. Le contenu peut être diffusé de plusieurs façons, sur des pages Web, dans des PDF, des livres électroniques, des infographies, des vidéos, des systèmes d’aide, dans des posts sur les médias sociaux, et plus encore. Une fois de plus, impliquez-vous dans le processus et collaborez avec votre équipe marketing pour trouver la meilleure façon de présenter l’information.

J’ai récemment fait face à une situation où j’avais besoin d’une vidéo YouTube pour remplacer la batterie de secours de ma porte de garage. J’ai d’abord cherché sur Google pour trouver le modèle et le fabricant. Et à ma grande surprise, le fabricant n’avait aucune information utile ou de courte vidéo pratique sur le remplacement de cette batterie de secours. Alors que j’ai trouvé une vidéo YouTube d’une personne qui avait le même problème que moi. C’est donc, grâce à une vidéo YouTube d’un utilisateur et non grâce au fabricant que j’ai pu remplacer ma batterie rapidement. Ce dernier a raté une opportunité de m’aider et de m’impressionner.

Google, YouTube, Facebook et LinkedIn comptent parmi les sites les plus utilisés pour rechercher des informations. Vous pouvez utiliser ces plates-formes et bien d’autres encore pour diffuser votre contenu, alors sortez des sentiers battus et gardez toujours votre client et utilisateur final à l’esprit : où cherchent-ils pour trouver quel type de contenu ?

3. Réutiliser du contenu

Regardez tout cet excellent contenu que vous fournissez uniquement dans les manuels. De nos jours, ce n’est souvent pas suffisant de garder ces informations précieuses dans un fichier PDF perdu sur votre site Web. Les clients n’aiment pas perdre du temps à chercher des informations. Car ils veulent, et ont besoin, de résultats rapides. Pensez donc à différentes manières de rendre ces contenus attrayants, comme avec des vidéos ou des illustrations interactives. Par exemple, en plus d’écrire un processus de dépannage dans un manuel, une infographie pourrait avoir beaucoup d’impact.

4. Incorporer des mots-clés

Votre manager SEO devrait avoir une liste de mots-clés et d’expressions-clés choisis avec soin que vous pouvez incorporer dans votre contenu d’inbound marketing, dans les autres versions de votre site Web, dans vos balises méta et votre contenu de support. Assurez-vous d’avoir accès à cette liste de mots-clés.

5. Conseils pour créer du contenu optimisé pour les moteurs de recherche

Voici quelques conseils sur la façon de créer du contenu optimisé pour votre site Web :

  • Assurez-vous que chaque page Web possède des balises méta optimisées. La balise titre doit être une description courte et précise de ce que les gens peuvent s’attendre à lire. Elle ne doit pas dépasser les 50 – 60 caractères, et assurez-vous d’y inclure le mot-clé cible principal de cette page.

  • La balise de description doit contenir 150 à 160 caractères et fournir des informations supplémentaires sur la page. Essayez d’y inclure un ou deux mots-clés cibles.

  • Bien que Google ne prenne actuellement pas en compte la balise mots-clés, j’ajouterais néanmoins trois mots-clés cibles puisque les autres moteurs de recherche prennent ces balises en compte.

  • Assurez-vous que toutes les balises Alt et Images contiennent un mot-clé ou une expression clé.

  • Les articles d’un blog doivent compter au moins 500 à 700 mots.

  • Les contenus principaux et à mettre à jour en permanence doivent compter au moins 1 000 mots.

  • Pour les communiqués de presse, visez au moins 400 à 500 mots.

  • Essayez d’inclure un hyperlien interne tous les 100 mots et d’ajouter au moins un lien externe qualificatif vers un site Web pertinent.

  • Essayez d’inclure des mots-clés dans les titres H1, H2 et H3.

  • Si possible, ajoutez votre mot clé le plus important dans le premier paragraphe et une variation de ce mot-clé dans le dernier paragraphe.

  • N’oubliez pas d’inclure un bouton d’incitation à l’action (call to action ou CTA).

Conseil bonus : Si vous publiez des documents Word et d’autres documents dont le format source est le format PDF sur votre site, assurez-vous de remplir les champs titre, sujet et mots-clés avant de convertir le document en PDF ; cela donnera plus de « puissance de référencement » aux documents :

6. Création de systèmes d’aide et de contenu d’aide optimisés pour la recherche Google

Disposer d’un système d’aide où les clients peuvent facilement accéder et télécharger les informations de support technique eux-mêmes peut réduire les coûts des appels de service client de façon considérable. Ainsi, en optimisant votre contenu d’aide de façon à ce que les clients le trouvent via la recherche en ligne, le nombre d’appels vers votre centre de support technique diminuera énormément. Pour les grandes entreprises, cela signifie en général des milliers de dollars économisés chaque jour.

Dans un article de blog récent intitulé What webmasters should know about Google’s core updates, Google décrit le contenu qui fonctionnera bien pour les résultats de son moteur de recherche. Il s’agit donc de se concentrer sur la création d’un contenu de la meilleure qualité possible et qui aidera votre public cible à résoudre un problème. Avant de rédiger et de publier du contenu sur un site Web, Google recommande de vous poser les questions suivantes concernant votre contenu :

Questions sur le contenu et la qualité

  • Le contenu fournit-il des informations, des rapports, des recherches ou des analyses et que tout cela est original ?

  • Est-ce que le contenu donne une description exhaustive, complète ou substantielle du sujet ?

  • Le contenu fournit-il une analyse judicieuse ou des informations intéressantes qui ne sont pas évidentes ?

  • Si le contenu s’inspire d’autres sources, est-ce simplement une copie ou réécriture de ces sources, ou apporte-t-il une véritable valeur ajoutée au sujet ?

  • Est-ce que le titre principal et/ou le titre de la page fournissent un résumé descriptif et utile du contenu ?

  • Le titre et/ou le titre de la page évitent-ils d’être exagérés ou choquants ?

  • Est-ce le genre de page que vous pourriez ajouter à vos favoris, partager à un ami ou recommander ?

  • Enfin, pensez-vous que ce contenu pourrait se trouver dans, ou se faire référencer par un magazine papier, une encyclopédie ou un livre où y faire référence ?

Questions d’expertise

  • Le contenu présente-t-il l’information de façon fiable ? Se base-t-il sur des sources réelles ? Présente-t-il des preuves de l’expertise sur le domaine en question ? Donne-t-il des renseignements généraux sur l’auteur ou le site qui le publie ? Y a-t-il des liens vers une page concernant de l’auteur ou une page « À propos » d’un site ?

  • En parcourant le site qui produit le contenu, auriez-vous l’impression qu’il est digne de confiance ou largement reconnu comme étant un spécialiste en la matière ?

  • Ce contenu est-il écrit par un expert ou un passionné qui connaît manifestement bien le sujet ?

  • Le contenu est-il exempt d’erreurs facilement vérifiables ?

  • Seriez-vous assez à l’aise pour confier des questions relatives à votre argent ou à votre vie à ce contenu ?

Questions sur la présentation et la production

  • L’orthographe et le style sont-ils dignes d’un contenu professionnel ?

  • Le contenu a-t-il été créé avec soin ou semble-t-il négligé et/ou produit à la hâte ?

  • Est-ce que le contenu est produit en masse ou sous-traité par un grand nombre de créateurs de contenu ? Ou est-il dispersé sur un vaste réseau de sites, de sorte que certaines pages ou sites ne reçoivent pas autant d’attention ou de soin ?

  • Y-a-t-il une quantité excessive de publicités qui détourne l’attention du contenu principal et provoques des interférences ? La quantité de publicités est-elle excessive et détourne-t-elle l’attention du contenu principal ou interfère-t-elle avec celui-ci ?

  • Le contenu s’affiche-t-il bien quand il est visionné sur des appareils mobiles ?

Questions comparatives

  • Le contenu offre-t-il une valeur ajoutée par rapport aux autres pages pour une recherche similaire ?

  • Est-ce que le contenu semble servir les intérêts réels des visiteurs du site ? Ou semble-t-il exister uniquement pour être bien classé dans les moteurs de recherche ?

Avant de publier, vous pouvez également soumettre tout nouveau contenu à quelqu’un d’extérieur à votre entreprise pour obtenir un avis neutre. N’hésitez pas à demander à un client de jeter un coup d’œil au contenu. Vous créez fréquemment du contenu ? Alors il peut être judicieux d’avoir un groupe de 5 à 10 clients prêts à vous aider pour cette tâche.

La partie émergée de l’iceberg

Après avoir mis en œuvre une partie ou la totalité des moyens ci-dessus pour améliorer votre référencement, vérifiez que vos efforts produisent des résultats. Si vous êtes rédacteur technique, n’hésitez pas à demander au manager du référencement si vous pouvez jeter un œil aux indicateurs de performance, ou si vous pouvez être impliqué dans des réunions pour en savoir plus. Il y a énormément de choses à savoir sur l’optimisation des moteurs de recherche. C’est pour cela que je vous encourage à continuer de vous informer. Nous offrons une grande variété de cours de formation en marketing numérique SEO, et je serais heureux de répondre à toutes vos questions.

Si vous n’êtes pas sûr que votre entreprise pourrait bénéficier de l’optimisation des moteurs de recherche, je vous invite à utiliser notre outil d’audit SEO gratuit. En moins d’une minute, l’outil vous fournit un rapport d’audit complet de 8 pages. Je me ferais un plaisir d’échanger avec vous sur les conclusions du rapport lors d’une réunion gratuite, via un partage d’écran ou d’un appel téléphonique. N’hésitez pas à nous contacter !

Traduction d’un article de Chris Raulf, intervenant en Master CAWEB. Vous pouvez consulter l’article en anglais ici.

Bouton retour vers haut de page