Master CAWEB : Être étudiant et freelance en même temps : C’est possible !

être étudiant et en freelance

Aujourd’hui, un grand nombre d’étudiants occupent un emploi à temps partiel afin de financer leurs études. Au drive du McDo, en caisse d’un supermarché ou encore à la plonge dans la cuisine d’un restaurant, ces petits jobs sont souvent mal rémunérés et n’apportent pas grand-chose aux étudiants en termes d’expérience professionnelle. De plus, dans les grandes villes étudiantes comme Strasbourg, la concurrence est rude pour trouver de quoi arrondir ses fins de mois. La solution ? Tentez l’expérience, et lancez-vous en tant qu’étudiant en freelance !

Un job étudiant qui vous ressemble

Graphisme, développement, intégration, traduction, localisation, référencement, sont autant de domaines étudiés en Master CAWEB, et qui peuvent permettre aux étudiants de travailler à leur compte. Alors pourquoi s’en priver ? Quel que soit votre domaine de compétences, cela vous apportera une expérience professionnelle qui vaudra de l’or lorsque vous chercherez un premier travail. Vous apprenez à être autonome, responsable, à travailler en relation directe avec vos clients, et gagnez ainsi en crédibilité dans le monde professionnel. Et, qui sait ? Peut-être que cela finira par vous plaire et que vous vous lancerez à temps plein par la suite ! En attendant, vous avez la possibilité de vous confectionner un book bien garni, et de travailler dans le domaine que vous aimez. C’est l’opportunité de trouver un job étudiant qui vous ressemble.
Pour résumer efficacement et simplement, voici une petite citation qui me paraît très pertinente sur le sujet :

“Choisis un travail que tu aimes, et tu n’auras pas à travailler un seul jour de ta vie” Confucius

Étudiant en freelance : responsabilité rime avec flexibilité

L’opportunité d’être son propre patron est sans aucun doute l’un des principaux avantages du statut de freelance. Vous décidez de ce que vous faites, mais aussi de quand et pour qui vous travaillez. Vous pouvez accepter ou refuser un contrat en fonction de vos compétences, de vos obligations ou de vos envies. Cela vous permet de gérer votre temps comme vous le souhaitez, et de pouvoir accorder par exemple plus de temps à vos cours en période d’examens. Il s’agit là d’une liberté dont beaucoup d’étudiants rêvent… Mais attention tout de même : vous devez savoir vous organiser et prioriser votre travail.

En effet, le cumul des études et d’une activité de freelancing aboutit souvent à un emploi du temps assez chargé. Vous devez donc être en mesure de fournir le livrable à votre client dans les délais annoncés, et cela parfois au détriment de vos loisirs. Au début, cela risque d’être un peu compliqué, car vous ne saurez pas forcément estimer le temps que vous allez devoir passer sur une tâche, ou encore le prix auquel vous allez vendre votre prestation. Il va donc falloir s’accrocher et ne surtout pas se décourager ! Avec le temps et l’expérience, tout cela deviendra un jeu d’enfant.

Une multitude d’aides pour vous lancer

Les étudiants qui décident de se lancer à leur compte ne manquent pas de moyens, au contraire ! Une multitude d’aides sont à votre disposition pour que vous puissiez bien démarrer votre activité en freelance. En voici quelques-unes :

  • L’ACRE (auparavant ACCRE, Aide au Chômeur Créateur ou Repreneur d’Entreprise) permet aux créateurs d’entreprises de payer moins de cotisations les trois premières années. Elle est accessible à tous les créateurs d’entreprises sans conditions depuis le 1er janvier 2019.
  • La Prime d’Activité : versée par la CAF, elle permet aux indépendants ayant des ressources plutôt modestes d’obtenir un complément de revenu, sous certaines conditions. Vous pouvez faire une simulation ou une demande en ligne sur votre espace personnel.
  • L’ETENA : le pôle de l’entrepreneuriat étudiant est situé sur le Campus de l’Esplanade, au sein de l’Université de Strasbourg. Vous avez la possibilité de bénéficier d’un accompagnement personnalisé dans la création de votre entreprise. Des coachs personnels vous aident dans vos démarches et répondent à toutes vos questions. Grâce à un statut spécial d’étudiant entrepreneur, vous avez accès à des ateliers de formation, des espaces de coworking, et bien plus encore !

Impossible de tous les citer, d’autant que certains organismes seront peut-être plus adaptés que d’autres à votre situation. Mais l’ADIE et le Réseau entreprendre sont, respectivement, une association et un réseau d’aide aux créateurs d’entreprises qui peuvent vous accompagner dans le lancement de votre activité freelance, par exemple. Il existe également de nombreuses aides financières telles que les prêts étudiants ou encore les prêts d’honneur. N’hésitez pas à vous informer au maximum sur le sujet avant de vous lancer.

Article rédigé par Julie Maury, étudiante en 2ème année du Master CAWEB.

Bouton retour vers haut de page