Les assistants virtuels : prêts à diagnostiquer le Covid-19 ?

Alexa, Siri, Cortana… Ces dernières années, nous avons tous constaté comment les assistants virtuels intelligents se faufilaient sur le marché et même chez nous. Mais, qui aurait imaginé que les assistants vocaux ainsi que les chatbots puissent être utiles face à une pandémie mondiale ? En cette période d’incertitude, les sources d’information sont diverses et peuvent être trompeuses. Par conséquent, il est indispensable de fournir des informations provenant de sources fiables face à un virus comme le Covid-19.

Assistants virtuels : google home, siri, alexa

Les assistants virtuels combattent la désinformation

L’un des principaux défis posés par la pandémie de coronavirus est l’accès à des informations fiables. Dans ce contexte, la technologie conversationnelle est aussi devenue une solution à cette crise sanitaire. Aujourd’hui, presque tous les pays disposent d’un chatbot qui informe sa population.

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS)

Il s’agit d’un agent conversationnel qui, en contactant le numéro +41 22 501 72 98 sur Whatsapp, vous apporte des informations authentiques et actualisées sur le virus. Il suffit d’écrire « salut » et le service vous informe des sujets sur lesquels il peut vous renseigner :

  1. Les derniers chiffres
  2. Les façons de vous protéger
  3. Les réponses à 11 questions, comme « Quels sont les symptômes du COVD-19 ? » ou « Comment puis-je aider les enfants à gérer le stress pendant le COVID-19 ? »
  4. Les idées reçues
  5. Les conseils aux voyageurs
  6. Les actualités
  7. Le don et comment en faire un

Vous n’avez qu’à saisir l’un de ces numéros pour obtenir un sous-menu avec les informations demandées !

Carina

L’évolution rapide de la pandémie a également conduit au développement d’un agent conversationnel en Espagne. Cette fois, il s’appelle : Carina. Il s’agit du premier chatbot à intelligence artificielle en espagnol qui informe sur le coronavirus à partir de sources scientifiques, accréditées et éprouvées. Dirigé par la Dre. Raquel Pomares et mis à jour quotidiennement, il est en mesure de répondre à plus de 300 sujets liés au Covid-19. À ce jour, Carina est capable de résoudre 9 doutes sur 10 !

Les assistants virtuels contre le virus

Alexa

assistants virtuels : AlexaL’assistant vocal qui nous permettait jusqu’à présent de savoir ce que l’on peut regarder au cinéma, de commander des repas rapidement ou même de traduire d’une langue à une autre… s’est également adapté à cette crise sanitaire ! Demandez à Alexa de chanter pendant 20 secondes pour respecter la durée minimale préconisée afin de vous laver les mains correctement et il le fait. De plus, sans avoir à quitter votre maison, Alexa vous aide à faire un don pour lutter contre le COVID-19.

Maintenant que dans de nombreux pays vous ne pouvez sortir qu’en cas de besoin, Alexa vous encourage à rester chez vous. Aux États-Unis, en situation de quarantaine, si vous indiquez que vous souhaitez sortir ou vous divertir en dehors de votre domicile, l’assistant vocal vous répond en vous proposant des activités à la maison. Il peut également vous conseiller sur ce qu’il faut faire si vous avez le virus ou même sur la manière de nettoyer et de désinfecter les surfaces.

Siri

Apple tend la main aux services médicaux américains ! Nous sommes actuellement confrontés à un nouveau virus, à une situation inhabituelle et à un climat angoissé. Pour aider à dissiper les doutes sur le COVID-19, ses symptômes, et ainsi éviter la saturation des services hospitaliers, Apple a mis à jour son assistant vocal.

La mise à jour permet à Siri de répondre à la question : « Est-ce que j’ai le coronavirus ? ». Grâce à un questionnaire bref sur les principaux symptômes de la maladie, Siri peut tester les résultats. Si l’utilisateur signale des symptômes graves, l’assistant virtuel lui recommandera d’appeler le numéro des urgences. Si les symptômes sont légers, Siri recommandera à l’utilisateur de rester confiné et lui conseillera de contacter un médecin si la situation s’aggrave.

Malheureusement cette fonctionnalité n’est disponible qu’aux États-Unis pour le moment. En France, si vous posez la même question à Siri, il vous dirigera vers le site du gouvernement. Les réponses données par ces assistants virtuels proviennent du CDC (Centres pour le contrôle et la prévention des maladies) et des services de santés américains.

Conclusion

Les assistants vocaux et les chatbots sont dotés d’une intelligence artificielle, et ne peuvent à aucun moment remplacer un médecin ou faciliter des diagnostics. Ce qui est indéniable, c’est qu’ils nous donnent la possibilité d’être mieux informés ou bien encore de nous faciliter certaines tâches. Dans cette situation, les chatbots peuvent être utiles pour aider les personnes contaminées. Plasmabot, par exemple, est au service des citoyens américains qui souhaitent faire un don de plasma.

 

Rédigé par Lahlou KISSI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

deux × trois =

Bouton retour vers haut de page