Comment optimiser le taux de conversion d’un site web ?

Lorsqu’on souhaite augmenter le trafic de son site web, il ne suffit pas d’améliorer son référencement naturel ou payant. Il faut aussi optimiser son taux de conversion. Si vous avez  un grand nombre de visiteurs sur votre site web mais que votre trafic ne se transforme pas en conversion, cela ne servirait à rien.

Le taux de conversion d’un site web est le pourcentage de visiteurs effectuant un achat ou une action souhaitée en visitant un site web ou après un certain laps de temps suivant la visite, selon votre stratégie marketing.

personne travaillant sur un ordinateur portable pour optimiser le taux de conversion d'un site web

 

Qu’est-ce que l’optimisation du taux de conversion ?

L’optimisation du taux de conversion (de l’anglais Conversion Rate Optimization) consiste à augmenter le pourcentage d’utilisateurs effectuant une action voulue sur un site web, comme un achat ou un clic sur un lien par exemple. 

Pour calculer le taux de conversion, il suffit de diviser le nombre de conversions par le nombre total de visiteurs sur une période donnée, le tout multiplié par 100. Vous pourrez ensuite commencer à mettre en place une stratégie d’optimisation pour votre site web. 

Lorsqu’on souhaite augmenter son taux de conversion, on travaille sur son audience déjà existante et non sur l’acquisition de nouveaux clients. Les coûts sont alors moindres et l’investissement est plus avantageux. 

Comment optimiser son site web sur le long terme ?

Avant de commencer, vous devez définir les objectifs que vous souhaitez atteindre. Selon la nature de votre site, les objectifs peuvent être différents : augmentation des ventes, augmentation du trafic, etc. 

Vous devez également définir vos KPI (Key Performance Indicators), appelés Indicateurs Clés de Performance en français. Ces indicateurs sont nombreux, les plus utilisés étant le taux de conversion ou encore le taux de rebond. 

Une fois définis, vous pouvez commencer à optimiser le taux de conversion. Premièrement, vous devez identifier les pages qui convertissent le moins, grâce à des outils spécifiques, comme Google Analytics par exemple. 

Une fois cette étape réalisée, vous devez identifier les problèmes dans ces mêmes pages. Demandez-vous pourquoi le taux de conversion est plus faible que les autres pages. Est-ce à cause d’un manque de liens ou encore un CTA pas assez bien placé ? Pour cela, il existe de nombreux outils qui vous permettent de voir à quel endroit de la page les utilisateurs cliquent le plus. Grâce à cela, vous pourrez peut-être mieux identifier les problèmes de la page et donc, augmenter son taux de conversion.

Ensuite, vous pouvez commencer à tester plusieurs stratégies d’optimisation et analyser les résultats en vous concentrant sur une seule variable à la fois.

graphiques google search console pour optimiser le taux de conversion d'un site web

Comment stabiliser le taux de conversion ?

Veillez à surveiller constamment le taux de conversion des pages. Vérifiez également d’autres variables, comme le taux de chargement des pages qui convertissent le moins bien, afin d’écarter les problèmes susceptibles de réduire votre taux de conversion.

Optimiser le taux de conversion d’un site web est un travail qui nécessite de la rigueur et de la persévérance, tout comme le référencement naturel. Il ne suffit pas de mettre en ligne du contenu, il faut l’améliorer et l’optimiser au fur et à mesure pour avoir de plus en plus de conversions. 

Le web d’aujourd’hui évolue de plus en plus vite, tout comme ses outils d’analyse. Nous connaissons de plus en plus de variables permettant d’optimiser les conversions d’un site web, et cela va continuer à évoluer au fil du temps. Soyez donc patients et persévérants ; ainsi vous arriverez à atteindre vos objectifs. 

Vous savez maintenant tout ce qu’il faut savoir pour bien optimiser votre taux de conversion ! 

Article rédigé par Laura Fix

Sources (Cliquez ici !)

– https://fr.semrush.com/blog/ameliorer-site-cro/
– https://blog.hubspot.fr/marketing/quest-ce-que-loptimisation-du-taux-de-conversion-en-anglais-cro