L’apprentissage en France
en deuxième année de Master

Présentation de l’apprentissage

Le contrat d’apprentissage est un contrat de travail qui unit l’employeur et l’apprenti et lui donne le statut de salarié. L’apprenti reçoit ainsi une rémunération selon un pourcentage du salaire minimum en fonction de son âge et de son diplôme.

Le parcours en alternance est proposé aussi bien pour la formation en présentiel que pour la formation à distance.

Les conditions pour être apprenti

Âge

Le candidat apprenti doit être âgé de 16 à 25 ans révolus à la date de démarrage du contrat. Néanmoins, depuis janvier 2017, la limite d’âge a été repoussée jusqu’à 30 ans.

Nationalité

Le candidat doit être ressortissant de l’Union européenne ou titulaire d’une autorisation de travail. Pour un étudiant non-ressortissant de l’UE et qui n’est pas primo-entrant, l’employeur doit tout simplement demander une autorisation de travail, dit « permis de travail », auprès du Service de la Main d’Œuvre Étrangère et de la Direction Régionale des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l’Emploi.

Pourquoi l’apprentissage ?

La formation en apprentissage en Master CAWEB permet de conjuguer la théorie et la pratique tout au long de l’année.

L’apprenti est rémunéré, ce qui lui permet de financer ses études. Par ailleurs, il conserve le statut d’étudiant avec ses avantages, tout en travaillant en entreprise.

Ce parcours présente l’avantage de faciliter l’insertion professionnelle des étudiants. Un apprenti a de fortes chances d’être embauché en entreprise à la fin de son contrat. De plus, il bénéficie à la fin de son apprentissage d’une expérience professionnelle significative.

Le coût de cette formation est supporté par l’employeur et la Région Alsace. Par conséquent, l’apprenti ne paie pas de droits spécifiques et il est également exonéré des frais d’inscription à la formation.

Présence de l’apprenti en entreprise et à l’université

Formation en présentiel

Les apprentis débutent la semaine par 2,5 jours de cours, puis ils passent les 2,5 jours restants en entreprise.
Au deuxième semestre, à partir de février, le rythme s’inverse (2,5 jours en entreprise puis 2,5 jours en cours).
Les entreprises peuvent proposer aux étudiants des missions longues et donc plus riches en expériences que celles effectuées lors d’un stage.

Formation à distance

Pendant toute la période de cours de septembre à mi-juin, l’étudiant est en entreprise deux journées entières (les lundis et mardis) et deux demi-journées (les matinées des jeudis et vendredis).
Les cours à distance ont lieu trois jours par semaine : à partir de 14 heure les mercredis et de 18 heures les jeudis et vendredis.
Trois fois par an, les étudiants assistent également à un regroupement à Strasbourg. Ces regroupements (non-obligatoires) de trois jours ont lieu en octobre, mars et juin.

Suivi de l’apprenti en entreprise

Le contrat d’apprentissage impose l’existence d’un carnet de liaison. Ce carnet a pour objet de permettre le suivi pédagogique et administratif des apprentis, en lien avec les entreprises et le CFA Universitaire Alsace, et doit présenter le plan de formation de l’apprenti(e).

Au début de l’exécution du contrat d’apprentissage (vers le mois de novembre), le tuteur pédagogique (Université) et le maître d’apprentissage (entreprise) établissent, en présence de l’apprenti, un plan de formation co-signé par les 3 partenaires.
Celui-ci fixe :

  • Les tâches et missions de l’apprenti en entreprise
  • Le calendrier prévisionnel
  • Les compétences à acquérir
  • Les moyens à la disposition de l’apprenti

Lors de ce premier rendez-vous, un premier compte-rendu est effectué sur :

  • L’état d’avancement et l’évolution des missions confiées
  • Les principales difficultés rencontrées et les solutions à mettre en œuvre
  • Le comportement de l’apprenti
  • Les observations du maître d’apprentissage
  • Les observations de l’apprenti
  • L’observation du tuteur enseignant

Avant la fin de l’apprentissage (vers le mois de juin), un second compte-rendu, comprenant les mêmes critères, sera demandé. Il permettra au tuteur pédagogique, au maître d’apprentissage et à l’apprenti de faire un bilan sur le travail effectué au sein de l’entreprise.

Pour plus d’informations concernant les modalités de l’apprentissage en France, vous pouvez également télécharger les ressources suivantes :

Bouton retour vers haut de page