Contrat de professionnalisation
en deuxième année de Master

Qu’est-ce que le contrat de professionnalisation ?

Le contrat de professionnalisation est un contrat de travail assorti d’une formation en alternance.

Le contrat de professionnalisation permet d’offrir une qualification professionnelle reconnue, reposant à la fois sur un enseignement au sein d’une formation reconnue par l’État et sur un enseignement d’ordre pratique grâce à une expérience professionnelle solide, acquise au sein d’une entreprise pendant un an ou plus.

L’objectif de ce contrat est l’insertion ou le retour à l’emploi dans les domaines de la localisation, de la communication visuelle, du marketing digital ou de la création de sites web.

À qui s’adresse le contrat de professionnalisation ?

Côté employés

Le contrat de professionnalisation s’adresse à un public relevant de la formation continue.

Il peut concerner :

  • Les jeunes de 16 à 25 ans, quel que soit leur niveau de formation initiale
  • Les demandeurs d’emploi de 26 ans et plus
  • Les bénéficiaires du Revenu de Solidarité Active (RSA), de l’Allocation de Solidarité Spécifique (ASS), ou de l’Allocation aux Adultes Handicapés (AAH)
  • Les ressortissants de l’Union européenne et des pays de l’Espace Économique Européen
  • Les ressortissants d’autres pays doivent obtenir une autorisation de travail.

Organisme à contacter : DIRECCTE

Source : travail.emploi-gouv.fr

Côté employeurs

Entreprises pouvant conclure un contrat de professionnalisation :

  • Toutes les entreprises privées
  • Les groupements d’employeurs
  • Les entreprises de travail temporaire
  • Les employeurs saisonniers
  • Les entreprises publiques industrielles et commerciales
  • Les entreprises d’armement maritime.

Attention, certaines catégories d’employeurs ne peuvent pas proposer de contrat de professionnalisation :

  • Les particuliers employeurs
  • L’État
  • Les collectivités territoriales
  • Les établissements publics à caractère administratif (comme les lycées et les hôpitaux).

Les avantages du contrat de professionnalisation

Pour les salariés

Pour un salarié, le contrat de professionnalisation permet de bénéficier d’une formation gratuite (prise en charge par l’OPCA de l’employeur), qualifiante et reconnue par l’État, tout en étant rémunéré durant la durée de ladite formation. La rémunération minimale varie en fonction de l’âge et du niveau de formation initiale du bénéficiaire et se situe généralement entre 70 % et 80 % du SMIC.

Le contrat de professionnalisation permet d’obtenir une expérience professionnelle reconnue et de qualité : les bénéficiaires d’un contrat de professionnalisation sont suivis en entreprise par un tuteur qui a pour fonction de les accueillir, de les aider et de les guider tout au long de leur formation.

Les titulaires d’un contrat de professionnalisation de moins de 26 ans reçoivent une carte d’étudiant des métiers grâce à laquelle ils bénéficient des mêmes réductions tarifaires que les étudiants de l’enseignement supérieur (restaurant universitaire, logement social étudiant, tarifs réduits dans les cinémas, théâtres et centres sportifs, etc.).
Les alternants peuvent bénéficier d’un logement du CROUS ou d’une allocation logement s’ils en remplissent les conditions d’attribution.

Les salariés de moins de 30 ans, en formation professionnelle au sein d’une entreprise du secteur privé non-agricole, sous contrat de professionnalisation peuvent bénéficier de l’aide mobili-jeune. Il s’agit d’une subvention non-remboursable, prenant en charge partiellement des échéances de loyers, dans la limite du reste à charge et déduction faite de l’aide personnelle au logement.

Pour les employeurs

Pour une entreprise, le contrat de professionnalisation permet de recruter de nouveaux salariés formés et qualifiés. Il permet également d’anticiper les départs à la retraite et d’assurer la transmission des savoir-faire.

Le contrat de professionnalisation permet également de bénéficier, selon les cas, d’un certain nombre d’avantages financiers pour les entreprises : prise en charge de la formation, tutorat, exonération de certaines cotisations et allocations de l’État. Des aides forfaitaires sont notamment attribuées aux entreprises qui emploient en contrat de professionnalisation des demandeurs d’emploi de 26 ans et plus, ou des salariés de 45 ans et plus.

Les modalités du contrat de professionnalisation

Attention : le contrat de professionnalisation en deuxième année de Master CAWEB doit commencer avant le début de la formation (ou au plus tard le premier jour de la formation).

Le contrat de professionnalisation peut être à durée déterminée (CDD) pour une période de 6 à 12 mois. Cette période peut être étendue à 24 mois dans certains cas.

Ce contrat peut même prendre la forme d’un contrat à durée indéterminée (CDI). Dans ce cas, il commence par une période d’alternance d’une durée de 12 à 24 mois.

Un calendrier de formation fixe les jours de présence en entreprise et les jours consacrés à la formation à distance. Il doit être respecté par l’ensemble des parties. La présence aux activités pédagogiques et aux examens est obligatoire.
Le temps passé par l’alternant en formation et le temps dédié aux examens font partie intégrante de son temps de travail. À ce titre, l’entreprise a un droit de regard sur l’assiduité de son salarié et peut demander de transmettre un relevé d’assiduité mensuel.

Quelles démarches ?

Le contrat de professionnalisation doit obligatoirement être rédigé par écrit sur un formulaire type (Cerfa) disponible sur le site du Ministère du Travail.

Votre interlocuteur à l’Université de Strasbourg :
Service Formation Continue
Université de Strasbourg
21 rue du Maréchal Lefebvre
67100 STRASBOURG
03.68.85.49.20

Liens utiles

Le Master 2 en contrat de professionnalisation m’a permis d’évoluer dans le milieu du conseil SI, un métier auquel j’ai toujours aspiré. Travaillant chez le groupe S&H en tant que consultant technique, j’ai pu mettre en pratique les connaissances acquises en Master CAWEB : rencontrer des clients, participer à des réunions, résoudre des problématiques techniques, etc. Le contrat de professionnalisation est un peu plus difficile à décrocher qu’un contrat d’alternance mais le jeu en vaut la chandelle et aboutit très souvent à une embauche.

Majdi Jeridi, Consultant en système d’information chez S&H

Bouton retour vers haut de page