Les jeunes et la technologie

Qui n’a jamais entendu « les jeunes sont tout le temps sur leurs téléphones » ? Quel adolescent ne s’est jamais entendu dire « comment on installe un antivirus » ? Ou encore le « moi de mon temps, je n’avais pas de téléphone portable » ? Mais tous les jeunes sont-ils aussi familiers avec la technologie ?

La surenchère à la technologie

Aujourd’hui, 8 jeunes sur 10 possèdent un smartphone. Attention, nous parlons bien de smartphone, pas simplement de téléphone portable. Le smartphone pour le jeune fait office d’ordinateur de poche. Grâce à cela, ils ont accès aux réseaux sociaux, peuvent prendre des photos ou encore jouer à des jeux.
Lors du choix du smartphone, il y a 2 écoles : Android ou Apple. Chacun se targue d’être le meilleur avec de nouveaux modèles chaque année. Et comme pour chaque nouveauté, les jeunes sont à l’affût.
Il en va de même avec les consoles de jeux vidéo. A chaque nouveauté son lot d’adolescents qui l’achète immédiatement. Mais est-ce que cela signifie qu’ils sont les seuls familiers avec les nouvelles technologies ?

Je vous invite à découvrir la vidéo de Cyprien qui traite le sujet avec beaucoup d’humour et une approche différente.

Le temps d’adaptation

La différence entre un jeune et un moins jeune qui achète un smartphone est bien sûr le temps d’adaptation. Nous, jeunes, sommes issus d’une génération qui est né avec la technologie. Nous avons connu l’émergence d’internet, la venue des consoles de 8e génération. Mais pour autant, sommes-nous réellement plus familiers avec les nouvelles technologies ?
A cela nous pouvons répondre non. En outre, il est possible de trouver des gens plus âgés qui s’en sortent très bien. Et l’inverse est vrai aussi, des gens plus jeunes qui n’y comprennent rien. Certains ne s’intéressent tout bonnement pas aux nouvelles technologies.
Prenons le cas d’un logiciel de traitement d’images comme PhotoShop. Beaucoup de jeunes s’en servent, mais combien savent vraiment l’utiliser ? Les adultes qui s’en servent, le font souvent par passion de la photographie ou pour leur travail.

De l’utilisation à la dépendance

Malheureusement de nos jours, les jeunes ne font plus la distinction entre utilisation et dépendance. Pour preuve, près de 38% de jeunes sont sur leur smartphone lorsqu’il traverse la route. Rajoutons à cela que 2/3 des jeunes utilisent leur smartphone au restaurant ou fast-food. Sur la tranche d’âge 18-24 ans, ils sont près de 72% à consulter leur téléphone lorsqu’ils marchent dans la rue.
Un des facteurs pouvant mener à la dépendance, et le fait que les jeunes trouvent une source d’excitation dans la technologie. Ce qui n’est pas nécessairement le cas chez les adultes…

Pour résumer, il ne faut pas mettre tous les jeunes dans le même panier. Certains s’en sortent très bien avec la technologie et d’autres non. Mais il en va de même pour bien des activités dans la vie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *